Plein de questions

    Partagez

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Jeu 11 Juin - 13:38

    tsi na pah a raison. Le paragraphe sur les replis page 76-77 est pour le coup assez explicite : l'unité conserve son orientation. En même temps ce serait étrange qu'une unité qui perd un combat et doivent battre en retraite reçoive un avantage.

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Lun 15 Juin - 21:34

    Bonsoir,
    Une petite question en passant :
    Nos avis divergent concernant la règles de proximité des unités en rangs dispersés, y a t-il règle de proximité dans les 6 ps pour ces unités ou pas de règle du tout ?
    Merci Wink

    Re: Plein de questions

    Message par tsi na pah le Mar 16 Juin - 0:23

    oui,pour les tirailleurs la règle de proximité s'applique mais seulement à 6 pas

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Mar 16 Juin - 7:45

    Merci tsi na pah.
    Donc pour l'infanterie légère en ordre dispersé on applique aussi dans les 6 ps ?


    Dernière édition par zagbrug le Mar 16 Juin - 9:41, édité 1 fois

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Mar 16 Juin - 8:18

    Oui, pour toutes les unités dispersées.

    Re: Plein de questions

    Message par TALRI113 le Mar 16 Juin - 9:09

    Pourtant dans ta réponse de règle de proximité tu apportes l'éclairage de R.Priestley :

    Précisons tout de suite que :
    - les unités d'artillerie ou en formation dispersée ne comptent pas pour la règle
    - les unités hors de ligne de vue non plus

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Mar 16 Juin - 9:52

    En effet c'est mal rédigé de ma part, c'est deux trucs différents,  je vais expliciter :

    1) Les unités en formations dispersées ou artillerie peuvent être ignorées par les autres unités pour savoir si ces dernières sont prises par la règle de proximité. En gros, elles ne "verrouillent" pas, elles ne représentent pas une menace, on peut choisir de faire comme si elles n'étaient pas là.

    2) Par contre une unité en formation dispersée est prise par la règle de proximité à partir de 6 ps au lieu de 12.

    Je modifie dans le Q&R...

    Re: Plein de questions

    Message par TALRI113 le Mar 16 Juin - 10:21

    OK donc une unité en rang dispersé peux bien être ignorée d'autres unités et ne crée pas de règle de proximité.

    Donc une unité dispersé rencontrant une unité en rang serré appliquera la règle de proximité (donc 6 pce dans ce cas).
    A l'inverse l'unité en rang serré n'aura pas a appliqué la règle de proximité si elle rencontre une unité en rang dispersé.
    Pareil pour une unité en rang dispersé rencontrant une autre unité en rang dispersé.

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Mar 16 Juin - 11:34

    TALRI113 a écrit:
    A l'inverse l'unité en rang serré n'aura pas a appliqué la règle de proximité si elle rencontre une unité en rang dispersé.
    Pareil pour une unité en rang dispersé rencontrant une autre unité en rang dispersé.

    Il me semble que c'est réciproque mais dans les 6 ps. Cela me paraît logique qu'une unité aussi proche provoque une réaction/attention particulière face au danger qui se présente.
    En tout cas c'est ce que je crois comprendre... tongue Very Happy

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Mar 16 Juin - 11:43

    Oui tu as bien saisis. Par contre pour la cas de deux unités dispersées je ne sais plus de mémoire, je n'ai pas mon bouquin sur moi, je vérifierai ce soir.

    Re: Plein de questions

    Message par TALRI113 le Jeu 18 Juin - 9:46

    Thalantir t'as eu l'occaz de vérifier pour le cas des unités dispersées. Peuvent ils s'ignorer ?

    Je continue pour le cas d'unité occupant le bâtiment en corps à corps :
    Une unité d'infanterie légère rentrant dans le bâtiment en rang dispersé. Au tour suivant elle se fait charger par une unité en rang serré.
    Comment marche le cac ?
    L'infanterie légère dans le bâtiment est limité à 2dé avec un malus de rang dispersé toujours ?
    L'unité en rang serré lance elle aussi que 2 dé avec un bonus de +1 pour la charge ?

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Jeu 18 Juin - 19:01

    Après relecture du livre et petit tour sur le forum de warlord et le yahoo group, je ne vois rien qui permette aux unités  dispersés de s'ignorer entre elles.
    Notamment le chapitre en question qui indique que "les unités en autre formation [que dispersée] peuvent ignorer les unités dispersées. Par la négative on constate donc que les unités dispersées doivent donc être affectées par la proximité de 6ps des autres unités dispersées (ce qui n'est pas illogique puisqu'elles peuvent se charger pour le coup, tandis qu'une unité dispersée ne peut en charger une formée).

    Concernant le bâtiment, le texte page 39 indique que les unités dans les bâtiments n'ont pas de formation particulière (en gros ni bonus ni malus). J'en déduis donc qu'elles ne sont pas en formation dispersée et n'ont donc pas de malus.

    Concernant l'attaquant je n'ai pas trouvé de post spécifique là dessus, mais si on s'en tient au texte, on remarque que :
    - seul le défenseur est limité à 2 dés (donc a contrario l'attaquant a tous ses dés)
    - le défenseur a +2 en moral (ce qui, même pour une infanterie moyenne fait une 3+ et est une compensation tout à fait appropriée)

    Re: Plein de questions

    Message par TALRI113 le Jeu 18 Juin - 22:02

    Par la négative on constate donc que les unités dispersées doivent donc être affectées par la proximité de 6ps des autres unités dispersées (ce qui n'est pas illogique puisqu'elles peuvent se charger pour le coup, tandis qu'une unité dispersée ne peut en charger une formée).

    C'est ce que je pense aussi, pour moi ça semble logique.

    Concernant l'attaquant je n'ai pas trouvé de post spécifique là dessus, mais si on s'en tient au texte, on remarque que :
    - seul le défenseur est limité à 2 dés (donc a contrario l'attaquant a tous ses dés)
    - le défenseur a +2 en moral (ce qui, même pour une infanterie moyenne fait une 3+ et est une compensation tout à fait appropriée)

    OK ça marche.
    Par contre pour l'attaquant si il n'y a rien de specifié. A titre perso, je ne le vois pas avoir le bonus de +1 pour toucher pour son tour de charge.

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Jeu 18 Juin - 22:14

    Bonsoir,
    Nouvelle partie mais cette fois 1 division dans chaque camps pour un total de 170 pts avec gégé à 25 pts.
    Cette fois beaucoup plus de place pour les manoeuvres bien qu'au final toujours ce regroupement avec une mêlée entre les unités les plus lourdes et résistantes des armées. (les phalanges bien sur)
    Le combat s'est terminée par une inextricable mêlée avec des cas de figure inconnues pour nous et donc des hésitations voire erreurs, un véritable "noeud gordien" que nous avons tranché à grand coup de... long spears. Very Happy
    J'ai donc encore des questions à poser. Embarassed

    1/ Peut-on donner un ordre de charge sur une unité en précisant que si celle-ci esquive l'unité chargeante contactera une autre unité qui se trouve un peu en arrière mais pas dans l'axe de charge et même pas en léger décalage mais disons à 3 ou 4 ps du flanc de l'unité qui va esquiver. (c'est pas facile à expliquer) en gros c'est comme faire une redirection de charge.
    2/ Même question que ci-dessus mais cette fois en sens inverse. Une phalange déclare charger une unité de tirailleurs à 6 ps en léger décalage à gauche (face à la phalange chargeante mais à 12 ps se trouve une unité d'infanterie lourde ennemie) les tirailleurs esquivent d'un mouvement et se retrouve tout de même derrière mais sur le côté de l'infanterie lourde (ils ne la traversent pas) la phalange réussie sa charge et peut rattraper les tirailleurs mais maintenant elle fait directement face à l'unité d'infanterie ennemie et donc la règle de proximité est en vigueur ? que doit faire la phalange, appliquer l"ordre ou la règle de proximité et dans ce dernier cas que fait-elle ?

    J'arrête pour ce soir je reprendrai demain en essayant de me souvenir des autres points litigieux.
    Merci d'avance


    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Ven 19 Juin - 10:18

    1/ Si l'unité en question n'est pas dans l'axe de charge et n'était pas la cible de la charge. Non.
    On ne peut pas donner d'ordre conditionnel en principe. Il faut soit déclarer la charge sur le tirailleur s'il fuit ben ... on le poursuit, sinon on le défonce et on fait une percée derrière sur l'unité formée. Soit tu déclares la charge dans la direction de l'unité formée en précisant que tu attaques tout ennemi sur le chemin je dirais (car tu as le droit, il n'y a pas de condition c'est charge en ligne droite, l'ordre est clair)

    2/ Normalement quand tu donnes un ordre de charge il faut aligner sur la cible, donc en théorie tu ne peux pas avoir ton axe sur une autre unité, sinon cela signifie que l'unité cible est passé derrière une autre dans ce cas là, comme au dessus ça dépend de l'ordre s'il était fait vers le tirailleur uniquement et tu t'arrête au max de ton mouvement ou à 1ps de l'unité formée, si l'unité formée était la cible initiale pas de problème.

    Cela dit oui la règle de proximité gouverne normalement tout (comme l'anneau unique).

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Ven 19 Juin - 13:17

    Merci pour les réponses Thalantir.
    Et hop un petit plan.

    Voilà approximativement la position des unités.
    Déjà quelle doit-être la direction de l'esquive B1 ou B2 ? j'opterai pour B2 et si c'est bien B2 pas de souci on s'écarte de C, bien que A sera toujours dans ses 12 ps. Si c'est B1 c'est autre chose car le mouvement d'esquive se faisant avant le mouvement de charge mon unité A se trouve alors confrontée à la règle de proximité direct avec C et c'est là que ça me pose problème.

    Dans un cas comme ci-dessus ai-je le choix de qui charger ? ça me gênerait quand même car toute l'utilité du placement de l' adversaire serait... inutile. Il s'est mis là pour m'obliger à porter mon attention sur ses tirailleurs, éventuellement me faire tester au tir sur un 6 franc et détourner la charge sur son inf. lourde et peut-être me prendre de flanc ou de dos.
    Cela remettrait en cause toute la partie tactique du jeu. De plus j'ai une unité, serte mineure, à 6 ps et une autre à 12 je trouve logique de devoir charger la plus proche et ne pas passer à 3 mm devant en faisant comme si elle n'existait pas. (Là c'est du battle)

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Ven 19 Juin - 14:33

    En effet la direction d'esquive est bien B2

    Dans ton schéma tu as le choix entre charger B ou charger C. Il faut bien comprendre que les tirailleurs n'ont absolument pas vocation à servir à quoi que ce soit en càc. Tout est fait pour empêcher les manoeuvres à la warhammer où 5 tirailleurs protègent les fesses d'un énorme pavé de cac en bloquant un autre pavé de cac : ils ont une table de panique minable, ils ne peuvent charger et peuvent être ignorés pour la règle de proximité. Bref les unités dispersées  ne représentent pas la moindre menace face à un bloc généralement plus nombreux (taille Standard contre Modeste pour les tirailleurs) et en rang serrés, elles ne sont pas faites pour ce type de tactique (qui n'existe donc pas dans ce jeu). Pour tendre des vrais pièges il faut utiliser des unités en rangs et cela ne peut de toute façon pas se baser sur la fuite (puisqu'elles n'y ont pas accès).

    La seule utilité des tirailleurs est le soutien et le harcèlement (et la panique due à leur tir éventuellement) ainsi que la possibilité d'opérer loin de leur commandant. Si on veut obliger l'ennemi à charger autre chose l'infanterie légère est plus adaptée grâce à sa capacité à se mettre en rang et à sa table de panique qui leur permet une meilleure chance de tenir (une infanterie légère taille S chargée par une infanterie lourde choc 7 moral 4+ perd en moyenne de 3 et a donc 73% de chance de ne pas être détruite. Après y a les dés et la situation de bataille, mais le risque fait partie du jeu).

    Dans ton cas dès le 1er mouvement on va devoir appliquer la règle de proximité. On peut ignorer B, mais pas C.

    Donc si on ignore B la charge ne peut effectivement se déclarer que contre C mais se fait de la façon la plus directe donc en ligne droite. Si les tirailleurs sont sur le chemin on ne les contourne effectivement pas.
    Donc :
    - soit l'ordre est bien formulé : "charge de l'ennemi direction de C" -> les tirailleurs doivent réagir
    - soit il ne l'est pas et la charge s'arrête piteusement devant les tirailleurs
    - soit les tirailleurs étaient spécifiquement visés et doivent réagir et en cas de fuite l'unité attaquant n'a d'autre choix que de les poursuivre.

    Enfin et c'est parfois vicieux, on peut décider volontairement de rester avec ses tirailleurs dans certains cas :
    - essayer de mettre le petit PV qui ébranlera l'unité attaquante
    - l'obliger à faire une percée et donc le faire tester pour la désorganisation ce qui donne 50% de chances de lui annuler le bonus de charge contre l'unité importante qui sera chargée derrière.

    Bon ok c'est cher payé mais parfois ....

    Encore que : à Battle la redirection existe . Pas à HC
    Par contre à HC la percée avec combat dans la foulée existe . Pas à Battle (sauf combat non encore résolu)

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Ven 19 Juin - 17:53

    Merci encore pour toutes ces explications Thalantir.
    Encore une fois la formulation de l'ordre est primordiale, dans mon cas et dans mon intérêt je devrai formuler un ordre comme "A charge C en attaquant l' unités de tirailleurs se trouvant sur son chemin"

    J'ai une autre question si tu le veux bien :
    Lors de cette partie plusieurs de nos unités se sont retrouvées ébranlées seules avec des généraux blessés donc incapables de donner des ordres. Que fait-on avec ces unités ? il m'avait semblé avoir lu que dans un cas comme celui-ci les unités devaient se diriger vers leur bord de table et quitter la table. Mais peut-être est-ce dans un autre cas, je ne le retrouve pas.
    Toujours est-il que ces unités sont parfaitement inutiles, essayer de les charger de dos ou de flanc pour les détruire c'est prendre un risque, vos unités restantes étant probablement elles aussi éprouvées sur un jet de dés malheureux tout est possible alors...

    Re: Plein de questions

    Message par Durgrim l'ancien le Ven 19 Juin - 19:02

    Lors de cette partie plusieurs de nos unités se sont retrouvées ébranlées seules avec des généraux blessés donc incapables de donner des ordres. Que fait-on avec ces unités ?
    Lorsque plus de la moitié des unités d'une division (or tirailleurs et tirailleurs montés) sont ébranlés, celle-ci est brisé et toutes les unités doivent faire un mouvement  "fuite" vers le bord de table le plus proche.

    Un commandant blessé ne peut plus combattre mais il peut parfaitement donner des ordres (dont le fameux ordre de ralliement).


    Dernière édition par Durgrim l'ancien le Ven 19 Juin - 20:58, édité 1 fois

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Ven 19 Juin - 20:33

    Durgrim l'ancien a écrit:
    Lors de cette partie plusieurs de nos unités se sont retrouvées ébranlées seules avec des généraux blessés donc incapables de donner des ordres. Que fait-on avec ces unités ?
    Lorsque plus de la moitié des unités d'une division (or tirailleurs et tirailleurs montés) sont ébranlés, celle-ci est brisé et toutes les unités doivent faire un mouvement  "fuite" vers le bord de table le plus proche.

    Un commandant blessé ne peut plus combattre mais il peut parfaitement donné des ordres (dont le fameux ordre de ralliement).

    Oui c'est ce que j'avais vu mais je n'arrivais plus à me souvenir dans quel cas c'était. Merci Durgrim
    confused Arf, on s'est planté sur le commandant blessé (lunettes à changer) et ça change quand même la donne ne serait-ce que par cette possibilité de ralliement.Very Happy
    Bon on va devoir re-relire les règles et avec plus d'attention cette fois. study

    Re: Plein de questions

    Message par thalantir le Sam 20 Juin - 0:08

    Ca va venir c'est en forgeant qu'on devient forgeron !

    Précisons quand même que dans le cas ou les unités sont toutes ébranlées, on laisse au joueur la phase de commandement pour se refaire puisque la déroute par unités ébranlées doit être constatée à la fin de la phase de mouvement.

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Ven 26 Juin - 18:06

    Bonjour

    Dans la série "comment qu'on fait"  Very Happy deux questions :
    Comment fait-on lorsqu'une unité prise de front et de dos subit un repli anarchique est-elle détruite ?
    Comment fonctionne un ordre de division, pour moi il concerne la division complète mais je n'en suis pas certain.

    PS : Je pense que la première partie de mon post n'est pas dans la bonne rubrique. Durgrim dis-moi si je dois créer un nouveau post ou l'endroit où le mettre. Merci

    Merci d'avance pour les réponses.  cheers

    Edit : sujet créé dans "général"


    Dernière édition par zagbrug le Sam 27 Juin - 10:57, édité 1 fois

    Re: Plein de questions

    Message par Durgrim l'ancien le Ven 26 Juin - 21:40

    Comment fait-on lorsqu'une unité prise de front et de dos subit un repli anarchique est-elle détruite ?
    Tu veux dire n'importe quel repli ? Si c'est le cas, l'unité est effectivement détruite.

    Comment fonctionne un ordre de division, pour moi il concerne la division complète mais je n'en suis pas certain.
    Un ordre de division concerne 2 unités ou plus d'une même division, celle-ci doivent être séparer de 6" maximum.

    Durgrim dis-moi si je dois créer un nouveau post ou l'endroit où le mettre.
    Effectivement, tu devrais ouvrir un sujet dédié sur tes impressions de jeu, une sorte de journal de bord.


    Dernière édition par Durgrim l'ancien le Sam 27 Juin - 11:02, édité 1 fois

    Re: Plein de questions

    Message par zagbrug le Sam 27 Juin - 10:57

    Merci Durgrim Wink

    Re: Plein de questions

    Message par Dame du Lac le Dim 27 Sep - 18:00

    Deux petites questions sur les règles après ma première partie :

    - Dans le déroulement du tour de jeu, il est dit qu'à la fin de son tour, on retire le marqueur "désorganisé" de ses unités. Qu'en est-il pour les unités qui ont été désorganisées durant ce tour-ci ? On leur retire le marqueur aussi ? Cela ne me semble pas très logique, car elles n'auront jamais subi les effets de la désorganisation.

    - Les bois et le terrain accidenté ne peuvent être traversés que par des unités d'infanterie ou de cavalerie en formation dispersée. Qu'en est-il pour les troupes qui n'ont pas le droit d'adopter cette formation ? Ces terrains leur sont totalement interdits ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Plein de questions

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 0:39