[BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Partagez

    [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par thalantir le Mar 18 Déc - 10:42

    Salutations gentilshommes,

    Nouveau Grand Format Black Powder dans mon salon ce week end. 6 joueurs + 2 auxiliaires ce coup-ci (les effectifs montent !) pour rejouer une bataille plus modeste que celles que nous avions chroniqué précédemment mais malgré tout cela nous a occupé l’après midi et la soirée. Cette fois retour en 1705 lors de la Guerre de Succession d'Espagne pour la bataille d'Elixheim (ou Eliksem) dans l'actuelle Belgique. Cette bataille est l'une de celle décrite dans le nouveau livre de règles de la seconde édition de Black Powder, je me suis donc allègrement servi de leur carte et profils. Nous allons également appliquer les quelques changement de la V2 et voir ce que ça donne.

    Contexte[/b] : Dans le livre de règle, Elixheim est décrite comme une "demi bataille" par l'auteur, faisant partie d'un mouvement d'ensemble appelé "traversée des lignes du Brabant" qui avait pour but le franchissement des lignes défensives françaises entre Anvers et Namur. Une diversion est effectuée durant la nuit du 17 juillet 1705 par les hollandais du général Ouwerkerk pour attirer le gros des troupes françaises dirigé par le Duc de Villeroi vers le sud, tandis que Marlborough avancait au Nord. Le lendemain, le 18 juillet, il est attaqué par le contingent français du Marquis D’Alègre. La bataille s’engage et Ouwerkerk fait route au Nord pour soutenir Marlborough.

    Au final après un bref engagement les français se retirent laissant les alliés traverser.

    Terrain : j’ai repris la carte fournie dans le livre de règles. Voici la version distribuée aux équipes


    Ordres de Bataille : par chance, l’excellent site drapeaux.org donnait un ordre de bataille détaillé aux niveaux des bataillons/escadrons présents que j’ai pu reprendre pour les besoins du jeu. N'ayant que peu de renseignements, J'ai recrée artificiellement le reste de l'arbre de commandement à partir de là. Chose unique par rapport aux précédents Grands Formats : je peux ici faire du 1 bataillon = 1 unité !





    Conditions de victoire : la partie dure 6 tours + 1 septième tour sur 4+ et un huitième sur 5+. Si, à l’issue de ces derniers l’armée anglo alliée n’a pas été déroutée, ses renforts arrivent et elle remporte la victoire mineure. Notez que si les anglo-alliées déroutent les français ils remportent une victoire majeure. Les français de leur côté n’ont que l’option d’une victoire majeure par déroute de l’ennemi.

    Terrain

    Sur la photo les français sont à gauche et les anglais à droite. Par convention lorsque je dirais « Droite » ou « Gauche » ce sera vu du côté alliés puisque c’est là que je me trouvais. Le terrain était plutôt plat et facile d’accès. Les seules difficultés notables consistaient en une rivière qui coupait environ 20% de la longueur de table et un bois assez important à côté de cette dernière. Le camp allié était encadré par deux villages (mais qui n’étaient pas tout à fait au bord de table ce qui permettait théoriquement un assaut de plusieurs côtés)



    Déploiement

    Nous nous sommes répartis les armées aléatoirement cette fois. Les deux frères Tharaniel et Triarus ainsi que Jean Charles reçurent les français. Yotu, Benoit et moi-même reçurent les alliés. Les auxiliaires Loris et Gizmo se joignirent aux alliés (puisqu’ils ne pouvaient rester toute la durée de la partie).

    Pour le déploiement j'ai proposé comme la dernière fois de procéder à un briefing secret de chaque équipe pour mettre au point le déploiement et le champ de bataille. J’ai donc donné deux cartes plastifiées permettant de gribouiller au feutre effaçable.

    Plan de bataille Anglo-Allié

    Je vais ici évoquer plus longuement uniquement le plan de bataille allié auquel j’ai participé.

    En l’absence de Jérémie notre Maître de Guerre, le brainstorming fut plus court et moins approfondi. De plus, la situation nous était favorable malgré notre infériorité numérique. Le plan de bataille fut donc de procéder à l’occupation des deux villages pour bloquer les débordements et servir de point de repli. Pour le reste nous faisions une répartition équilibrée des troupes sur le terrain. En cas de flanc refusé, nous aurions ainsi la possibilité de nous replacer autour d’un village pour gagner du temps.

    Yotu plaçait sa division de cavalerie allemande Hesse-Cassel à l’extrême gauche du champ de bataille. Loris notre jeune auxiliaire plaçait sa division d’infanterie hanovrienne Sacken dans et autour du village d’Elixheim pour le protéger et sécuriser notre flanc. A droite du village l’infanterie allemande de Welderen.

    Au centre Gizmo et Yotu avaient placé deux grosses brigades d’infanterie : les britanniques de Noyelle et les hollandais de Hamilton ainsi que  la cavalerie hollandaise de Hompesh

    Je recevais le commandement de la division danoise Scholten et de la cavalerie britannique de Lumley. Ma mission était de tenir le village de Tienen sur notre droite et d’empêcher l’ennemi de nous déborder.

    Plan de bataille Français

    Nous n’avons pas eu trop vent des tenants et aboutissants du plan français (si les joueurs veulent répondre au post pour les donner ça serait cool) toutefois, il s’apparentait clairement en ce que nous craignions : un fer de lance.

    En face d’Elixheim, Jean Charles déployait la cavalerie bavaroise de Biron et les Brigades d’infanterie Isenghein, Laincourt et De Guiche.

    Au centre une énorme masse de cavalerie en première ligne  sous le commandement de Triarus comprenant les brigades Laincourt (Cavalerie), Rohan et Bouzols. En seconde ligne l’infanterie de Birkenfeld, Guiscard et Chimay.

    En face de moi à notre Droite, la brigade espagnole Talmont et la brigade de cavalerie légère Horn.


    La Bataille



    TOUR 1 ALL

    Nous tirions le premier tour au dé et ce sont les français qui gagnèrent et décidèrent de nous laisser commencer. Ce qui n’était pas idiot puisque notre tactique consistant à tenir, on n’avait pas prévu de se déplacer. De plus la règle spéciale de Marlborough qui donnait 3 mouvements à une brigade serait très peu utile en l’espèce. Nous l’utilisions donc pour redéployer les cavaliers d’Hompesh au centre gauche à côté de la brigade de Welderen.
    Autrement on ne fit pas grand-chose, sauf à droite où Yotu prit l’initiative de placer ses dragons autrichiens du regiment Schmettau sur le flanc des carabiniers d’élite de Tharaniel, un double 6 pour toucher et deux save à 3+ raté plus tards ces derniers se retrouvaient bloqués et au bord de l'effondrement !


    la ligne centrale alliée se prépare


    les dragons de Schmettau mettent le souk


    TOUR 1 FR
    Le premier tour des français commença sur les chapeaux de roues : si Tharaniel ne bougea pas à droite (du fait du mauvais oeil jeté par Gizmo qui lui a fait foiré tous ses jets) et que Jean Charles avançait prudemment à gauche, Triarus lança une charge en ligne générale qui obtint trois mouvements pour 2 divisions ! Et une bourde sans conséquence pour la troisième (Laincourt). Toute la cavalerie fonça vers les lignes alliées. La plupart des unités furent cueillies par le tir de contre-charge et forcée à se replier, mais quelques unes parvinrent au combat, cependant les alliés tinrent bon et le reste des cavaliers replièrent en désordre.


    La charge de la cavalerie française

    TOUR 2 ALL
    Dans la foulée, la ligne alliée s’avança pour lancer une seconde salve mortelle qui acheva de dérouter les dernières unités de cavalerie en déroute. Au début du tour 2 la quasi-totalité de la cavalerie française gisait sur la plaine ou se repliait en désordre. 2 brigades venaient de tomber (Rohan et Bouzols).
    Les dragons de Yotu qui avaient pris des tirs aux tours d’avant continuaient de pourrir la vie sur le flanc gauche.


    Les alliées avancent en tirant, la plaine se parsème de cadavres d'hommes et de chevaux.

    TOUR 2 FR
    La dernière brigade de cavalerie au centre, Laincourt, lança une charge de cuirassiers contre les allemands de Welderen  et détruisit le régiment Hirzel mais furent secoué au passage, le régiment de gardes Wallons chargea les prussiens d’Anhalt mais furent repoussés avec de lourdes pertes.

    A droite les dragons de Ferrare chargèrent mon artillerie encore attelée et la détruisirent mais échouèrent dans leur percée contre le régiment Cadogan et replièrent.



    TOUR 3 ALL

    Sans doute beaucoup trop confiants, nous commençons à nous avancer carrément au centre pour engager les forces de Birkenfels et de Chimay mais ces dernières s’avérèrent bien plus difficiles à vaincre que nous le pensions. Les écossais d’Albemarle prenaient place dans le bois devant les alsaciens de Birkenfels.

    De mon côté je faisais charger Cadogan et Schomberg contre Ferrare et la Reine. Cadogan secoua et fit replier les espagnols de Ferrare mais replia devant la proximité des espagnols et du fait que j’avais déjà subit 2 blessures. En revanche le régiment Schomberg échoua complètement et fut étrillé par les dragons de la reine qui les déroutèrent directement. Ma division de cavalerie ne tenait qu’à un fil.

    Les dragons ne comptant pas dans le seuil de déroute, je plaçais les dragons de Hays dans le bois pour tirer sur les dragons du roi, sans succès.
    Benoit ne parvint pas à bouger  les cavaliers d’Hompesh.

    Au centre gauche, Welderen achevait de dérouter la brigade Laincourt déjà durement ébranlé tandis que les cuirassiers bavarois de cette division détruisaient finalement les suisses pour se replier ensuite.

    A gauche Yotu continuait de faire très mal aux cavaliers de Tharaniel, ses hanovriens chargèrent le régiment Wolframsdorf et le secouèrent tandis que ses dragons secouaient les carabiniers scellant le sort de la division de cavalerie Biron.

    TOUR 3 FR

    Le tour suivant, nos adversaires sortirent clairement la tête de l’eau. L’artillerie bien en place de Jean-Charles parvenait à bombarder nos renforts sur la route et à les désorganiser, et, en combinaison avec la division Isenghien, ils déroutaient la division Welderen déjà éprouvée et à causer des pertes à la cavalerie de Hompesh.  Les brigades Laincourt (infanterie) et De Guiche progressaient vers le village d’Elixheim.


    Avance française à gauche

    Au centre les brigades Birkenfels et Guiscard ouvrirent  le feu contre les anglais de Noyelle dont j’avais pris le commandement à la suite du départ de Gizmo et qui pour le coup prirent chers car je ne sauvegardais vraiment pas bien, les régiments North et Webb notamment furent secoués, Yotu subissait aussi avec ses hollando-écossais de la brigade Hamilton puisque Rechteren fut dérouté en une salve par un des bataillons du régiment d’Alsace et que les écossais d’Albemarle prenaient une blessure dans leur forêt.

    A droite, les espagnols motivés par le Marquis d’Alègre en personne, avancèrent et tirèrent sur le Régiment de Dragons de Grey, le secouant et le forçant à se replier


    les dragons de Grey se replient sous les tirs des espagnols


    Birkenfels et Guiscard contre-attaquent

    TOUR 4 ALL

    A notre tour suivant nous marquions le pas au centre puisque je devais retirer le régiment North de la ligne de front que j’avançais ma réserve (mes écossais d’Argyle) et je tournais le régiment Churchill pour faire face aux troupes de Chimay. De façon générale je reculais toute ma ligne pour me réorganiser. Yotu fit feu avec canons et fantassins et détruisit un des bataillons de Birkenfels.

    Au centre gauche, Benoit fit charger les cavaliers d’Hompesh contre Isenghien mais le tir de contre-charge les dérouta définitivement et ils furent repoussés.  

    A gauche cependant Yotu fit charger avec succès ses cuirassiers danois dans le flanc des français du bataillon de La Faille (occuper à tenir à distance les dragons de Schmettau sur leur flanc, ils n'ont sans doute pas vu venir ces cuirassiers) et les détruisirent puis percèrent sur le second bataillon qu’ils déroutèrent également avant de se tourner vers l’artillerie dans la plaine. En revanche la brigade Laincourt infanterie résista à la charge des cavaliers hanovriens de Yotu et même les secoua. Sachant que les dragons de Yotu étaient également secoués et que les cuirassiers avaient déjà 1 blessure la division Hesse Cassel était en danger.  

    A droite je continuais à tirer sur le régiment de dragon du Roi sans succès avec mes dragons embusqués et je reculais Cadogan près du village de Tienen pour éviter les tirs espagnols et la perte de ma brigade de cavalerie.


    Les défenseurs d'Elixheim tirent sur les français en approche.

    TOUR 4 FR

    La déroute des deux brigades de Benoit laissait un trou béant au centre gauche dont profitait les troupes de Jean Charles. Ce dernier lança l’assaut sur Elixheim avec les brigades De Guiche et Laincourt. Il détruisit le régiment Rantzau au tir et son assaut massif et violent submergea les deux bataillons Hanovriens en défense qui se replièrent plus loin dans la bourgade. Les français prirent pied dans Elixheim pour poursuivre ce combat à la baionnette bien entamé. Avec ce succès, Jean Charles déroutait également la division hanovrienne Sacken de Loris ce qui les ramenait à 3-3.

    En revanche aucun des tirs contre les redoutables cuirassiers danois de Yotu ne firent mouche.

    Tharaniel poursuivit ses tirs contre mes british au centre mais ne parvint pas à secouer le régiment écossais Argyll quant au régiment Webb, malgré qu’il fut lui aussi secoué, il résistait toujours. Même chose pour les hollandais d’Hervé qui tenaient toujours bon malgré les tirs du régiment d’Alsace qui secouèrent le régiment Van De Beeck.

    A droite il ne se passa rien de notable puisque les espagnols ne bougèrent pas et que Tharaniel rallia ses dragons espagnols. Il déplaça ses dragons de la reine pour tirer sur les écossais d’Albemarle toujours dans le bois de l’autre côté de la rivière mais sans succès.


    Les français entrent dans Elixheim

    TOUR 5 ALL

    A droite je rallia et rendais un point de vie à mes cavaliers de Cadogan. Et je temporisais.

    Au centre Hervé détruisait un bataillon d’Alsace à l’aide du tir du régiment Jammaert et de deux pièces d’artillerie. Mes anglais secouaient un des régiments  de Guiscard et entamaient l’un des renforts de la brigade Chimay. Le général Noyelle rallia les hommes du régiment North et lui rendit 1 PV.

    A gauche les cuirassiers chargèrent le canon et le détruisirent puis percèrent contre le régiment de Saint Segond de la brigade Isenghien qui soutenait l’assaut sur Elixheim mais malgré d’avoir été secoué ce dernier tint bon. Yotu rendit prudemment un point de vie en ralliant ses cavaliers hanovriens.

    Le reste des brigades de Guiche et Isenghien se battaient dans le village d’Elixheim mais leurs adversaires Hanovriens déjà déroutés mais toujours au combat reprirent pourtant l’ascendant et les secouèrent. La brigade De Guiche y passait donc à son tour ainsi que celle d’Isenghien qui fut déroutée en même temps.  Nous repassions donc à 5-3 avec balle de match au prochain tour.


    Les écossais et les hollandais tiennent le duel de tir au centre droit.

    TOUR 5 FR

    Nos adversaires avaient eux aussi une balle de match quoique plus difficile. Il fallait qu’ils déroutent 2 divisions. Or 3  étaient en difficulté : mes anglais (Noyelles), les hollandais de Yotu (Hamilton) et ma cavalerie (Lumley).

    Au centre Triarus ne parvint pas à causer de déroute sur ma brigade Noyelles du fait du désordre causé dans ses rangs par mes précédente Salves. Il tenta de secouer le régiment Churchill avec la mousquetterie de Chimay et un appui d’artillerie mais sans succès.

    A gauche les troupes de Jean Charles dans le village furent finalement battus par les hanovriens survoltés et furent repoussés du village en déroute. Les cuirassiers ne parvinrent pas à dérouter les fantassins du régiment Saint Segond.

    Tout reposait donc sur Tharaniel qui fit venir le marquis d’Alègre pour aider le général Horn a entrainer ses dragons du roi par un ordre « suivez moi », la présence d’Alègre fit réussir  l’ordre et les dragons chargèrent le régiment Cadogan malgré le tir d’opportunité de mes danois tenant le village de Tienen tout proche. Dans le même temps, il tenta une double charge d’un bataillon d’Alsace et des dragons de la Reine sur les écossais dans la forêt déjà entamés. Les alsaciens échouèrent mais pas les dragons qui descendirent de cheval pour la peine.

    Hélas pour Thara ce fut le drame : les dragons blessèrent bien deux fois les écossais mais Yotu réussi ses deux sauvegardes tandis qu’en parallèle ses dragons malgré 6 touches infligées me virent réussir enfin toutes mes sauvegardes et ma riposte piétina l’ennemi le forçant à se replier secoué.


    le régiment Cadogan repousse les dragons du roi


    Les hanovriens se reprennent et repoussent les français d'Elixheim


    TOUR 6 ALL

    Le dernier tour fut une formalité pour nous. Les hollandais d’Hamilton déroutaient la division Birkenfels tandis que les tirs de mes anglais démolissaient Guiscard (déjà bien entamé)


    Guiscard et Birkenfels déroutent sous le feu

    Ce fut donc pour le coup une partie très serrée avec un tour 5 décisif qui se termine par une victoire sur le fil pour la perfide Albion et ses alliés.
    7-3




    Pour info :

    Brigades Alliées détruites :  Welderen, Sacken, Hompesh,
    Brigades Françaises détruites : De Guiche, Isenghien, Birkenfels, Guiscard, Biron, Bouzols, Rohan, Laincourt Cavalerie
    Unité du match : Dragons de Schmettau, Ecossais d’Albemarle, Cuirassiers danois Leibgarde.
    Un grand merci aux participants pour cette excellente partie!!!


    Dernière édition par thalantir le Dim 6 Jan - 20:08, édité 5 fois

    Re: [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par thalantir le Mer 19 Déc - 21:09

    Mise à jour avec les ordres de batailles.

    Re: [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par thalantir le Dim 6 Jan - 17:11

    Mise à jour après la partie avec le rapport

    Un grand merci aux participants :

    Hervé (Yotu) alias le Tueur froid
    Jean Charles Alias l'Acharné
    Antoine (Gizmo) alias le Marabout
    Benoit alias notre sauveur (ou tapis de sol ça marche aussi, il a morflé pour nous tous)
    Jérôme (Triarus) alias le Fou furieux
    Loris alias le Défenseur
    Nicolas (Tharaniel) alias le Marabouté (il avait la victoire en main, elle lui a fait un doigt...)

    Vous assurez grave comme toujours !

    Re: [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par Triarus le Dim 6 Jan - 18:09

    très bon rapport de bataille mon cher jacky ! On mentionnera surtout le fait que je suis hors pair pour ce qui est du moral des troupes Laughing

    Re: [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par thalantir le Dim 6 Jan - 18:34

    En effet il faut souligner que tu n'en a raté qu'un sur toute la partie ! Master of the Morale Test !

    Contenu sponsorisé

    Re: [BP] Bataille d'Elixheim 1705

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Jan - 5:51