Derniers sujets


    [BP] Bataille de Soor

    Partagez

    [BP] Bataille de Soor

    Message par thalantir le Dim 9 Juil - 9:13

    Pour ceux qui préfèrent, le lien vers le fichier avec les ordres de bataille complets en format PDF : https://www.dropbox.com/s/gvehju9mslmpc6d/Bataille%20de%20Soor.pdf?dl=0

    C'est parti pour le rapport de la partie jouée au club ! Cette fois-ci je changeais de camp et me retrouvais à la tête des autrichiens avec Draco yerrev contre Parménion et Dabro.
    Ce fut le déploiement historique qui fut choisi et les prussiens commencèrent. Contrairement à ce qui fut tenté dans la réalité, nos adversaires optèrent pour une avance raisonnée, comptant sur leur supériorité numérique temporaire (un tiers de l'armée autrichienne était en réserve) et de leur supériorité au feu. Il avancèrent donc leur infanterie devant le Graner Koppe et conservèrent leur cavalerie en retrait. Les tirs ne firent pas vraiment recette. Au centre ils se retranchèrent dans Burkersdorf et maintinrent leur aile gauche prête à une contre-attaque.


    Jeetze avance ses troupes

    Nous  ripostions donc immédiatement mettant à mal la ligne prussienne notamment grâce à l'appui de notre batterie du Graner Koppe. Les saxons tentèrent une charge sur Burkersdorf mais ne se déplacèrent pas suffisamment. Comme nous n'étions pas assez nombreux sur le flanc droit, nous avions décidé de temporiser en attendant les renforts qui devaient venir par ici. Tout au plus essayions nous de déloger les dragons prussiens de la forêt mais sans succès.


    Les Saxons ratent leur charge sur Burkersdorf

    Comprenant notre plan Parménion tenta une charge de cuirassiers prussiens sur la division Wallis mais le combat se termina en une égalité et les cuirassiers replièrent. Devant le Graner Koppe la fusillade se poursuivait sans gain notable. Dans le même temps les saxons subissaient de lourdes pertes dû au tirs venant de Burkersdorf.
    La cavalerie autrichienne tenta une charge pour enrayer l'avance des grenadiers prussiens sur la gauche mais elle échoua et les cavaliers se trouvèrent en mauvaise posture.
    Les saxons furent repoussés de Burkersdorf secoués et les prussiens reprirent l'initiative. Le régiment de grenadiers-gardes fonça vers la ligne autrichienne, traversa le mur de feu et renversa un bataillon autrichiens à la baionnette avant de menacer le flanc d'un second déjà durement éprouvé par le feu prussien. Une brèche venait d'être ouverte dans le centre autrichien. Heureusement la cavalerie prussienne échoua à charger à gauche comme à droite.


    Les grenadiers gardes font une percée

    Les renforts arrivèrent donc à point pour les serviteurs des Habsbourg qui formèrent lentement une nasse destinée à enserrer la gauche prussienne.


    C'est pas trop tôt !

    Je dépêchai d'initiative un bataillon de la division Daun pour essayer de ralentir les grenadiers prussiens et j'avançais la ligne d'infanterie de notre gauche pour affaiblir les bataillons prussiens déjà entamés. Les tirs de la batterie commencèrent à se faire sentir car beaucoup de régiments  prussiens étaient maintenant secoués ou proches de l'être, obligeant Frédéric II à venir rallier les troupes lui même. Notre cavalerie de renfort (celle d'Hohenembs) opéra un mouvement tournant pour passer derrière la cavalerie de Kyau.
    Parménion fit tourner cette dernière et installa une pièce d'artillerie pour riposter mais sans effet. Au centre, Dabro fit feu avec toute la ligne de Jeetze mais n'obtint pas la décision sur la pléthorique division Daun. Quand aux grenadiers gardes, ils remportèrent la mêlée mais sans détruire leurs adversaires qui se replièrent vers la droite et ils les poursuivirent donc. En revanche, profitant de la déroute des saxons,  Parménion parvint à faire sortir des troupes de Burkersdorf pour charger par derrière les troupes de Draco yerrev mais il échoua complètement à faire la moindre perte et la mêlée s'enlisa ainsi jusqu'à la fin de la partie.  Il y avait cependant un coin enfoncé entre les ailes droite et gauche de l'armée autrichienne.


    Malgré un feu prussien nourri, les troupes de Daun ne vacillent pas.

    Draco décida d'ignorer les troupes prussiennes au centre et ouvrit le feu avec les divisions Wallis et d'Aremberg secouant les cuirassiers prussiens. Sur notre gauche, j'engageais enfin le combat de cavalerie avec la division Preysing contre celle de Budenbrock et nous fîmes reculer les prussiens. Dans le même temps, le feu de la brigade Daun et de la batterie du Graner Koppe secoua un régiment supplémentaire et fit  replier deux autres. Étonnamment l'Archiduc Charles-Alexandre lui même, malgré son Cd de 7 parvint à amener un régiment en renfort à gauche dont le feu  détruisit un bataillon prussien de plus, couronnant la déroute de la division Jeetze!


    L'étau se resserre

    Le flottement était total dans la ligne prussienne puisqu'après la perte des divisions Jeetze et Buddenbrock, la charge de cavalerie d'Hohenembs achevait la déroute de la cavalerie de Kyau. Les prussiens sonnaient la retraite, ce fut une grande victoire pour l'Autriche !


    Attendez...Je rêve ou c'est bien l'Archiduc Charles-Alexandre qui fait une manœuvre décisive ?!

    Avec 3 batailles remportée contre 1 seule perdue sur ce cycle "Guerre de Succession d'Autriche" c'est donc l'empire des Habsbourg qui remporte la victoire contre le cours de l'histoire. La Silésie reste autrichienne !

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 18:44