Derniers sujets


    [BP] Bataille de Mollwitz

    Partagez

    [BP] Bataille de Mollwitz

    Message par thalantir le Sam 20 Mai - 11:41

    Mollwitz 1741


    Je vous propose un mini rapport de ma partie d'hier sur la bataille de Mollwitz contre mon camarade du club 3M, Tharaniel. Mon adversaire a choisi les autrichiens et j'ai donc pris les prussiens. Les photos sont pas top mais j'ai oublié mon APN à la maison alors...

    Nous avons choisi un déploiement caché. J'ai décidé de maximiser mes forces en plaçant mes meilleures unités au centre gauche avec les canons intercalés.  De façon générale,  mon infanterie fut disposée au centre avec l'artillerie intercalée. Pour  essayer de limiter l'impact de la pléthorique cavalerie autrichienne, j'ai placé des gardes et une artillerie lourde sur mon flanc droit (le plus dégagé, où il allait certainement placer ses cavaliers) soutenus par des cuirassiers et des dragons en retrait.  Sur la gauche, plus boisée, j'ai mis le reste de ma cavalerie composée de dragons avec pour objectif de prendre possession des bois et d'affaiblir l'ennemi avant d'attaquer. Lorsque nous avons levé les planches, le déploiement adverse était assez conforme à ce que je pensais.

    La bataille commence par une timide avance des autrichiens, mes prussiens en revanche manœuvrent beaucoup plus vite et se mettent rapidement à portée de tir de l'ennemi  au centre et entament une fusillade qui désorganise une des brigades de cavalerie qui ne s'en remettra jamais et sera mise en déroute dès la fin du tour 2. Sur la gauche, mes dragons descendent de monture dans la forêt et font feu sur les colonnes autrichiennes qui ont du mal à se mettre en place.  La cavalerie autrichienne de droite, la plus puissante, échoue à bouger ce qui me fait gagner du temps.


    En avant !


    La cavalerie autrichienne s'avance...

    Avec le renfort de mon artillerie mon infanterie progresse implacablement au centre, et je décide de continuer de pousser à cet endroit tout en préparant les brigades de mes ailes à la contre attaque de la cavalerie autrichienne.



    Feuer !

    Aidés par de bon jets de dés, ma canonnade et mes volées impitoyables commencent à faire leur effet quand tout à coup les dés décident de m'abandonner et l'adversaire commence à relever la tête.
    Une contre attaque s'amorce d'abord sur la gauche ou l'infanterie autrichienne se met en place face à mes dragons et au centre ou les grenadiers et fantassins de la brigade Goldy s'avancent pour riposter. La volée autrichienne ne fait pas de gros dégâts, en revanche sur la gauche mes dragons pris sous le feu n'ont d'autre choix que de charger. Ils remportent le combat et détruisent leurs adversaires (tuant au passage le général de brigade autrichien Harrach) mais sont secoués avec de lourdes pertes.

    A droite la cavalerie autrichienne de Römer aussi se lance à l'attaque mais de manière dispersée avec une attaque de dragons particulièrement violente contrée par mes cuirassiers qui y laissent pas mal de plumes et surtout une charge des cuirassiers autrichiens contre mes grenadiers gardes qui parvient à les faire replier et permet à l'ennemi de s'enfoncer dans mon dispositif. Dans le même temps les tirailleurs croates qui soutenaient les cavaliers chassent mes dragons démontés des bois. Au centre la ligne autrichienne avance à portée courte, appuyée par des tirailleurs carinthiens qui commencent à causer des pertes non négligeables sur mes régiments. Par ailleurs les grenadiers autrichiens sont carrément allés s'expliquer à la baïonnette avec les fantassins de Schwerin. Ca commence à sentir le sapin et il y a tout à coup du flottement dans la ligne prussienne.


    un furieux combat au centre

    Mais le moment de doute passe. Le prince Léopold et le Comte Schwerin déploient la dernière énergie à rallier les troupes du centre afin d'absorber l'effet des volées. Appuyé par leur supériorité en artillerie, les prussiens reprennent l'ascendant. Les pièces à droite se tournent pour éventrer les flancs des cuirassiers victorieux , l'infanterie de Marwitz, que j'avais gardé en seconde ligne est envoyée pour combler les brèches. Au final un second régiment de cuirassiers autrichiens charge mais ne parvient pas à percer et sera lui aussi secoué, la division entière partant en déroute.


    Les cuirassiers autrichiens en percée sont l'objet de toutes les attentions.

    Le flanc droit était à moi et ça n'était plus qu'une question de temps avant que mes troupes de droite ne débordent celles de Goldy qui résistaient toujours avec opiniâtreté au centre. Sur la gauche, une charge autrichienne sur mes dragons retranchés est un échec et ils parviennent même à repousser les grenadiers ennemis. J'évite de poursuivre l'ennemi en raison de la présence d'une batterie d'artillerie ennemie à proximité et je décide plus prudemment de rallier ma seconde unité de dragons, tandis que Frédéric II rappelle l'unité de hussards de réserve vers le centre.

    Avec tout ça, le temps passait vite et nous étions au tour 6. Nous avions fixé un nombre de tours limite à 6 avec possibilité d'un 7ème tour sur 4+. Je tentais tout ce qu'il était possible pour dérouter la brigade Goldy mais rien n'y fit, les dés me lâchèrent à nouveau pendant cette phase et mon adversaire avait sauvegardé ses deux brigades restantes. Puis la main innocente du destin (prénommée Jean-Marc) décida qu'il y aurait un 7ème tour.
    Je reprenais espoir de détruire l'ennemi . Mais mon adversaire jouait en premier et décida à ma grande surprise de rallier ses troupes sur la gauche (qui n'étaient que peu menacé) et d'opérer une retraite générale très risquée sur le centre pour se replier sur Mollwitz. C'était risqué... Mais il obtint 3 mouvements et ses troupes se dégagèrent à toute allure.

    La manœuvre m'avait pris complètement au dépourvu. Je tentais tant bien que mal de me mettre à portée de tir, mais mes troupes de renforts venues de la droite étaient d'ores et déjà hors du coup car trop loin. Frédéric tenta d'ordonner une charge de mon régiment de hussards de réserve mais ce fut insuffisant. Mes volées et mes tirs de canons s'avérèrent sans effet contre un ennemi pour la plupart à couvert et le général de brigade Goldy venait donc de sauver ses hommes et de  priver le roi de Prusse de la victoire totale !


    Les autrichiens se replient

    Avec 2 divisions détruites chez l'autrichien contre aucune chez moi, ainsi que la mort du général autrichien Harrach je remportais une victoire mineure aux points, mais l'armée autrichienne pouvait donc replier en bon ordre. La décision se fera donc (peut être) lors de la prochaine bataille... Chotusitz.

    Re: [BP] Bataille de Mollwitz

    Message par Durgrim l'ancien le Sam 20 Mai - 12:26

    Vraiment sympa !

    Tes rapports de bataille me manquaient, je suis bien content d'en revoir.

    Re: [BP] Bataille de Mollwitz

    Message par thalantir le Sam 20 Mai - 13:15

    Merci chef ! Ca me manquait aussi d'en refaire en fait. Et BP aussi me manquait.

    Contenu sponsorisé

    Re: [BP] Bataille de Mollwitz

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 20:27